• Minima sociaux

    « On n'est pas quitte avec quelqu'un quand on lui a donné un chèque. L'une des clés est de rendre l'estime de soi, la reconnaissance, la certitude d'une utilité. »


    François Bayrou propose une réforme en profondeur de notre système de minima sociaux, pour le simplifier et inciter fortement au retour à l'activité : l'allocation unique par points, et l'activité universelle.


    Une allocation unique par points

    « Notre système de minima sociaux est incompréhensible. Même les assistantes sociales, quelquefois, doivent se poser des questions !

    Et ce système est décourageant. Dans nombre de cas, si vous sortez du minimum social pour entrer au travail, vous y perdez beaucoup, singulièrement si vous êtes une jeune femme seule qui élève un ou plusieurs enfants. Vous y perdez des aides complémentaires attachées à ces minima sociaux, et vous devez faire face à la garde des enfants, au transport...

    Si on passe de l'inactivité à l'activité, on doit y gagner !

    Je propose donc l'unification des minima sociaux en une allocation unique, par points (par exemple, être en situation de femme seule avec enfants donnerait tant de points), conciliable un certain temps avec un salaire, de manière dégressive.


    L'activité universelle

    La société n'est pas quitte avec une femme, un homme, une famille, lorsqu'on lui donne une allocation.
    Innombrables parmi les RMIstes, par exemple, sont ceux qui ont une formation, une compétence, sportive, informatique, une passion, un talent, un don, une capacité. Tout revenu minimum garanti doit donner lieu à une activité dans la société (sauf en cas d'incapacité), et cette activité doit donner lieu à un revenu complémentaire. Tout le monde y gagne : les enfants à la sortie des écoles, les associations qui manquent de bénévoles, les clubs qui ont besoin d'animateurs, les forêts qui flambent faute de débroussaillage, les personnes qui ont des difficultés à se déplacer dans les aéroports et les gares ...

    Il faudra encadrer, encourager, former : ce sera une immense mobilisation civique ; bien des jeunes retraités pourront trouver là, à temps partiel, un accomplissement.

    L'activité universelle et l'allocation unique par points, voilà une stratégie d'encouragement à l'emploi. »