• Internet

    « On est en train de découvrir le développement par le partage, la liberté et la connaissance. » 


    François Bayrou, répondant à l'invitation de Loïc Le Meur, est venu échanger avec les entrepreneurs de l'internet et blogueurs, français et étrangers, réunis à Paris pour le congrès "Web 3.0".


    « C'est très important, la blogosphère, pour un candidat à l'élection présidentielle qui n'est pas soutenu par les médias hyper-puissants.

    Il y a aujourd'hui dans la société, l'univers politique, l'univers économique, une possibilité de prise de contrôle de l'opinion publique par des puissances économiques et médiatiques. En face, il y a aujourd'hui un seul instrument de pluralisme, qui est la réaction de la communauté des citoyens. Et en termes médiatiques, la réaction de la communauté des citoyens, c'est la blogosphère.

    Je suis là [à ce congrès "Web 3.0"] aussi parce que selon moi, dans la blogosphère, il y a un projet de société.

    Internet, c'est les citoyens qui cessent d'être passifs pour devenir actifs, qui cessent de recevoir comme on reçoit lorsqu'on est assis passivement devant l'écran de télévision - même si on peut choisir les chaînes.

    On devient un acteur du monde de l'information, et au-delà du monde de l'information, un acteur de sa propre vie. C'est pour ça que j'aime bien que Thierry Crouzet définisse internet comme le "cinquième pouvoir". Pour moi, il y a là un très grand espoir pour les hommes et pour la planète.

    Je suis très frappé (ça ne va pas faire plaisir à tout le monde, mais ça ne fait rien, je le dis), par l'univers des logiciels libres et par l'univers des wikis, parce qu'il y a là une capacité de partage du savoir qui est, pour la première fois depuis des siècles, une manière de bâtir l'activité économique elle-même sur une démarche de partage et de coopération, sur autre chose que l'univers strictement marchand. Une tentative de construire, sur des bases de coopération et de gratuité, une société, une économie, un partage du savoir, où tout ne repose pas sur l'échange marchand.

    C'est un moment très important : l'humanité est en train de découvrir une logique de développement nouvelle. On connaissait le développement par la puissance, on connaissait le développement par l'économie, on est en train de découvrir le développement par le partage, la liberté et la connaissance.

    Il paraît que vous représentez 60 millions de lecteurs, si on additionne ceux de tous vos blogs ; en tout cas, parmi vos lecteurs, il y a les femmes et les hommes qui vont porter ce nouveau projet de développement pour nos pays, la France, l'Europe - et pour l'humanité toute entière. C'est pourquoi je considère votre rencontre comme un évènement très important : ce projet, qu'internet porte aujourd'hui, est crucial dans l'histoire des hommes. »