• Bombes à sous-munitions

    « Je suis pour que la France adopte une loi contre les BASM. »


    Handicap International a lancé une campagne "Non aux bombes à sous-munitions !" : les nombreuses sous-munitions non explosées sont, de fait, des mines antipersonnel. François Bayrou a reçu, le 27 septembre 2006, les représentants de cette campagne, et leur a dit son engagement contre cette arme barbare.


    « Les bombes à sous-munitions, comme les mines antipersonnel, sont des armes barbares, car en réalité elles visent des civils, dans l'immédiat et dans le futur. Ceci est contraire à toutes les lois internationales qui organisent les règles des affrontements militaires. Donc je suis pour que la France adopte une loi contre les BASM, qu'elle les interdise sur son sol et qu'elle demande une règle internationale, adoptée comme la convention de Genève, pour interdire ces armes et empêcher qu'on en fasse usage à l'avenir.


    Candidat à l'élection présidentielle, j'inclus cet engagement dans mon programme. »